Interdiction de la commercialisation de certaines espèces de requins à Mayotte

Extrait du journal télévisé 12H30 de Réunion 1ère du 10/06/2015 – Reportage Mayotte 1ère.

Arrêté préfectoral d’interdiction de la commercialisation de certaines espèces de requins à Mayotte. Le point de vue des poissonniers … et les difficultés d’application de ce nouvel arrêté sur les marchés clandestins. A noter ce lapsus du journaliste, il s’agit de la commercialisation de certains requins, et non leur consommation, qui est interdite à la Réunion et qui devient interdite à Mayotte.

Mieux comprendre la crise requin

La crise requin à la Réunion est un sujet politiquement sensible. De nombreux intérêts s’opposent et il n’est pas toujours évident de se faire une idée personnelle. Pour vous y aider voici une liste de liens parlant de la cohabitation Homme/Requin. Cette liste sera enrichie en fur et à mesure de nos trouvailles et de l’actualité.

Depuis 2011, les attaques de requins se sont multipliées à La Réunion : 18 dont 6 mortelles. La dernière a eu lieu le 14 février : une baigneuse de 22 ans a perdu la vie. Comment faire face à cette « crise requins » ? En savoir plus sur http://www.la1ere.fr/2015/02/27/requins-et-humains-comment-cohabiter-7-en-outre-mer-233307.html

Mike Heithaus spécialiste américain des requins compte bien mettre ses connaissances au service de l’IRD pour mieux comprendre le comportement des requins et permettre la cohabitation avec l’homme. En savoir plus sur http://www.linfo.re/la-reunion/societe/des-etudes-pour-cohabiter-avec-les-requins
Plusieurs pays, dont la France, ont décidé de tuer des requins près de leurs côtes pour éviter les attaques.
Pour nous aider rejoignez-nous !

Cohabiter

Notre planète est un écosystème, c’est à dire un système vivant. Chacun de nos gestes a une influence sur l’ensemble du système. Nos choix individuels de transport, loisirs, consommation modifient directement ou indirectement la qualité de notre environnement.

L’environnement comprend la qualité de l’air, de l’eau, du sol, le niveau de bruit, le climat, la faune et la flore, et les paysages. Chacun de ces éléments est traité séparément dans le site, mais il faut garder à l’esprit qu’ils sont interdépendants. Par exemple un trajet en voiture aura une influence directe sur la qualité de l’air, sur le bruit, et une influence indirecte sur le climat par le biais des émissions de CO2, un des principaux gaz à effet de serre…

Nous pouvons et nous devons nous engager pour un environnement plus sain, notre santé et la survie de notre espèce en dépend. L’ONU a proclamé la décennie 2005-2014 Décennie des Nations Unies de l’éducation en vue du développement durable. Notre association y contribue activement.