En réaction à l’émission sur France Inter du jeudi 30 juillet 2015 à 12h00

Bonjour à tous,

J’ai longtemps hésité à me jeter sur le clavier de mon ordinateur pour exprimer le profond dégout que j’ai eu à entendre les propos de Monsieur Sarano François sur l’antenne de la radio France Inter le jeudi 30 juillet à 12h00. Dans cette lettre ouverte je m’adresserai particulièrement à vous Mr Sarano et à tous ceux qui voudront bien me lire…

Tout d’abord je tiens à vous affirmer que mon but n’est aucunement motivé par la polémique et la vérité est mon seul objectif. En toute sincérité je dois vous féliciter et dire l’admiration que j’ai de vous (que j’avais) pour le combat mené pour la survie du monde animal et en ça, nous sommes parfaitement d’accord. J’ai bien souvent regardé vos reportages avec Elio mon très cher fils disparu et je peux vous dire à quel point il appréciait ce genre de reportages qui lui avaient donné le goût à la plongée, à la mer, à la vie…

J’étais donc à l’écoute de cette émission, fébrile, car allions nous enfin dire la vérité sur le sujet très grave et très spécifique qu’est la problématique du requin (requiem en latin) bouledogue et tigre qui mettent en danger la vie de toute personne qui aurait l’idée de profiter de cette mer si bleue (comme l’étaient les yeux de mon fils), si attirante de notre belle île de la Réunion. Qu’elle a été ma stupeur en vous écoutant faire l’apologie de votre plaisir et en entendant à quel point votre égo était au firmament d’avoir nagé épaule contre épaule avec un grand requin blanc et quelle paix vous avez ressenti qu’il vous ait laissé la vie car, mon fils épaule contre épaule y a laissé la sienne… Je pensais, naïvement je dois dire qu’en grand spécialiste du requin vous alliez apporter votre savoir et nous éclairer, nous, pauvres petits commun des mortels sur la situation très très grave et chaotique que nous vivons sur notre belle île de la Réunion, quelle affreuse désillusion en m’apercevant que malgré votre titre ronflant de Docteur en Océanographie vous n’étiez absolument pas au fait de ce qui est à l’origine du dérèglement et des causes qui ont perturbé notre éco système et qui ont amené la prolifération autour de nos côtes du requin côtier qu’est le bouledogue.

De vous entendre affirmer à l’antenne que nous sommes des irresponsables et que notre seul vue était de massacrer des requins, m’a fait prendre conscience à quel point vous étiez de parti pris ce qui me semble inconcevable quand on est un scientifique reconnu…Vous faites sciemment de la désinformation laissant croire à certaines personnes que votre parole est parole d’évangile, vous ne roulez pas pour la science mais pour vos idées toutes faites et votre bon plaisir, vous placez la vie d’un animal au-dessus de l’homme et qui plus est d’un enfant… Je ne pense pas que toutes les personnes d’accord avec nous, je veux dire vous et moi qui sommes pour un monde où l’animal sauvage a toute sa place, comprennent les conséquences que vos propos peuvent avoir en ce qui concerne la vie de la Réunion, de sa vie sociale, de son économie et de la vie humaine.

Dans votre discours le pire était à venir, quel effroi quand vous vous êtes permis d’instrumentaliser la lettre de la maman de Talon, à quel point vous êtes prêt à tout… même profiter de la détresse, de l’extrême douleur dans laquelle est plongée cette mère qui a perdu son enfant… je m’associe à votre douleur Madame, je sais dans quel monde de souffrance permanente vous vivez et respecte votre point de vue, même si le mien est différent… Vous, qu’avez-vous perdu Monsieur Sarano ??

Je puis en toute modestie expliquer dans un prochain courrier le pourquoi du comment et je dois avertir les lecteurs qui me liront que mes propos ne me sont pas arrivés dans un rêve, que je ne fais plus par ailleurs, je parlerais plutôt de cauchemar. Ces analyses m’ont été présentées par des scientifiques spécialistes des requins (trois à la Réunion, un Américain venu chez moi peu après la disparition d’ELIO) qui, eux, connaissent en tous points le problème spécifique de notre île. L’association eliocanestri.org qui est à vocation écologique a pour but de protéger l’environnement et d’apporter des solutions pertinentes pour protéger le monde animal et le monde civilisé, pour nous la vie d’un être humain sera toujours au-dessus de la vie d’un animal, quel qui soit.

Bien à vous, le papa d’ELIO (attaqué par un requin bouledogue le dimanche 12 avril à l’âge de 13 ans).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s